Glossaire : Le vocabulaire de l'Université

A

ADM (sur le relevé de notes) :
Cela signifie « Admis » pour une matière, une U.E., un semestre ou l’année (>10/20).

AJ (sur le relevé de notes) :
Cela signifie « Ajourné » pour une matière, une U.E., un semestre ou l’année (<10/20). Il faudra repasser la matière, l’U.E. ou le semestre durant les rattrapages ou redoubler.

AJAC (sur le relevé de notes) :
Cela signifie « Ajourné autorisé à continuer ». Cette mention est inscrite sur les relevés lorsque l’étudiant n’a pas atteint 10/20 de moyenne à l’année, mais qu’il a validé un des deux semestres ou un certain nombre de matières. Un jury a donc décidé de le faire passer malgré tout dans l’année supérieure. Il devra passer les examens de la nouvelle année tout en rattrapant les éléments non-validés de l’année précédente.

AMPHI :
C'est probablement le mot que vous emploierez le plus régulièrement puisqu'il s'agit de l'abréviation d'amphithéâtre qui est une grande salle de cours dans laquelle les professeurs dispensent des cours magistraux ou peuvent se tenir des conférences. A retenir donc puisque vous userez les bancs de cette salle dès la rentrée !

B

B.U. :
Cela signifie Bibliothèque Universitaire. Vous pouvez consulter le site de la B.U. au lien suivant : http://scd.u-paris10.fr/

B.U.F.R :
Il s'agit de la bibliothèque attenante à l'U.F.R. Ainsi, l'UFR de Droit a sa propre bibliothèque juridique.

C

CEVU :
Là encore c'est un acronyme qui désigne cette fois le Conseil des études et de la vie universitaire. Il est composé des représentants élus de la direction, des professeurs mais aussi des étudiants. Il est consulté sur les orientations des enseignements de formation, il vote les budgets, il garantit les libertés politiques et syndicales des étudiants...

Cours magistraux :
L'enseignement magistral est une sorte de conférence. Les cours magistraux à l’Université se déroulent dans un amphithéâtre. Durant un cours magistral, l’enseignant apport une information (*) à l’étudiant. C’est ensuite à étudiant de travailler de son côté pour transformer cette information en connaissance (*), qu’il pourra mettre en pratique.

(*) Une information reste extérieure à la personne, et ne peut être que reproduite telle quelle, une connaissance est une information traitée, c'est-à-dire qu'elle a été intégrée au réseau de connaissances déjà construites, et sa maîtrise se révèle par la possibilité d'être utilisée autrement qu'elle n'a été reçue.

Compensation (Système de) : Chaque U.E. est affectée d'un coefficient et d'une valeur en E.C.T.S. Un diplôme s'obtient soit par acquisition de chaque unité d'enseignement constitutive du parcours correspondant, soit par application des modalités de compensation entre les U.E. La compensation est organisée sur le semestre sur la base de la moyenne générale des notes obtenues pour les diverses U.E., pondérées par les coefficients.

Contrôle continu :
Chaque étudiant est inscrit par défaut sous le régime du contrôle continu c’est-à-dire que pour les matières avec T.D., la note finale de fin de semestre se compose à moitié de la note du partiel (examen unique, en fin de semestre), et à moitié de la moyenne en TD.
Ex : 8/20 au partiel (note de CM) - 12/20 au contrôle continu (moyenne de TD) = 10/20 pour l’U.E.
Pour les matières sans T.D., l’évaluation se fait par le partiel uniquement. Le contrôle continu s'effectue sous forme d'épreuves évaluées prenant en compte une série de travaux. Il peut s’agir d’exposés, de contrôle de connaissance, de travaux pratiques…

D

DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires) :
C’est un diplôme national, équivalent au Baccalauréat. Il permet la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur mais également la préparation de concours ou le suivi de formations requérant le niveau Bac.

Défaillant
:
L’étudiant est considéré comme défaillant lorsqu’il n’a pas respecté les règles d’assiduité dans les T.D. ou durant les examens.

Dispense d'assiduité :
Voilà une notion qui intéressera notammement les étudiants qui travaillent à côté de leur cours. En effet, si la présence en CM n'est pas requise, celle en TD est obligatoire. Une dispense d'assiduité est une autorisation donnée par la scolarité en cas d'empêchement de suivre certains cours.

Doctorat :
Le doctorat, en règle générale d'une durée de trois ans après l'obtention du diplôme national de master ou sur la base de la reconnaissance d'un niveau équivalent permet d'obtenir, après soutenance d'une thèse, le grade de docteur. L’inscription en doctorat est prononcée par le chef d’établissement sur proposition du directeur de l’école doctorale et après avis du directeur de thèse et du directeur de l’unité de recherche dans le cadre de l’autonomie des établissements.

E

E.C.T.S. :
L'E.C.T.S. (European Credit Transfer and Accumulation System ou Système européen de transfert et d'accumulation de crédits) est un système de compte qui, en attribuant à chaque enseignement un certain volume de crédits permet de valider des enseignements, tant en France qu'à l'étranger et favorise de ce fait la mobilité. La réussite à l'unité d'enseignement implique l'attribution de ces crédits dont le nombre varie pour chaque enseignement (voir les fiches-diplômes et le tableau des enseignements de chaque semestre).

A chaque titre et à chaque grade correspond un volume global d'E.C.T.S. :
   • LICENCE : 180 E.C.T.S.
   • MASTER 1 : 240 E.C.T.S.
   • MASTER 2 : 300 E.C.T.S
Ce volume se décompose en 30 ECTS par semestre, soit 60 ECTS par année.

Enseignant référent
:
C'est un enseignant chercheur qui occupe cette mission. Il va organiser environ 3 réunions dans l'année ou il va recevoir un groupe d'étudiants pour parler avec eux des méthodes et des difficultés qu'ils peuvent rencontrer dans leur travail. L’enseignant référent va leur proposer des solutions et les aiguiller vers les services pouvant les aider. Il est aussi à la disposition des étudiants qui demandent un rendez-vous plus personnalisé. L'enseignant référent a aussi pour rôle de faire le médiateur si un étudiant rencontre un problème avec un autre professeur, un membre du personnel, un étudiant... Enfin, un enseignant référent peut recommander le tutorat pour un étudiant qu'il juge en difficulté.
 

F / G / H /

Formation initiale :
La formation initiale désigne la première formation obtenue au terme d'un cycle d'étude. Elle s'oppose à la formation continue. Avec ce statut le jeune à une formation complète à temps plein en qualité d'étudiant.

Formation continue :
Elle concerne ceux qui sont rentrés dans la vie active et ont donc quitté la formation initiale (études). Cette autre forme de formation permet aux personnes qui sont déjà dans la vie active de pouvoir continuer à se former pour améliorer leurs compétences et de s'adapter aux nouvelles technologies, pratiques ou méthodes appliqués en entreprise. Aussi, elle permet la reconversion professionnelle.

I / J / K /

I.A. (Inscription administrative) :
C'est la première étape de « l'inscription à l'Université ». Elle est obligatoire et conditionne notamment l'inscription pédagogique, l'enregistrement des résultats et la délivrance ultérieure d'un diplôme. Elle se traduit par le paiement des droits universitaires, par l'examen de l'étudiant au titre de la sécurité sociale et par la délivrance d'une carte d'étudiant.

I.P. (Inscription pédagogique) : Cette deuxième étape est « l'inscription aux cours ». Elle permet à l'étudiant de composer son emploi du temps en fonction des obligations de son cursus.

L

Licence :
Il s’agit du premier diplôme universitaire. La Licence dure trois ans soit 6 semestres (180 crédits E.C.T.S.)
La première année de licence est moins spécialisée et davantage recentrée sur les fondamentaux (nouvelles technologies, langues, méthodologie, expression écrite et orale...).
La deuxième année de licence constitue l'étape d'entrée dans la spécialisation disciplinaire. L'étudiant y découvre le monde professionnel (sous forme de séminaires, de forums, de tutorat d'entreprise...). Au cours de cette année, le suivi du projet personnel de l'étudiant est assuré.
La troisième année de licence : c'est l'année de finalisation du projet d'études sur la base de l'affermissement des connaissances disciplinaires et des compétences acquises. A terme, tous les étudiants diplômés de licence disposeront au moins d'un stage validé dans le cursus (dans l'administration, l'enseignement, ou l'entreprise).

LMD :
C'est le nom donné au parcours universitaire classique et harmonisé à l'échelle européenne : licence (bac+3), master (bac+5), doctorat (bac +8).

 

M / N /

Maître de conférences :
Le Maître de conférences est l’un des deux corps des enseignants-chercheurs. Il se distingue de celui des Professeurs d’Université. Il a la double mission d’assurer le développement de la recherche fondamentale et appliquée et de transmettre aux étudiants les connaissances qui en découlent.

Master :
Le master est une formation de 2 ans (Bac +5). Pour intégrer un master il faut que l’étudiant soit titulaire d’une Licence. On parle de Master 1 pour la première année et de Master 2 pour la seconde. La plupart des Masters sont sélectifs et l’admission se fait sur dossier. Lorsque l’étudiant possède un Master il peut poursuivre une activité de recherche en Doctorat (Bac+8).

O / P / Q /

R / S / T /

Rattrapages ou examens de seconde session :
Dans la majorité des cas, les rattrapages concerneront les étudiants qui n'auront pas validé leur semestre. Malgré la compensation opérée entre les différentes unités d'enseignement, l’étudiant n’a pas obtenu une moyenne de 10/20.

R.N.C.P. : Le Répertoire National des Certifications Professionnelles est un outil d'information qui permet de connaître pour chaque titre :
  • la date de reconnaissance de l'État
  • le niveau d'études (du niveau V pour un CAP/BEP au niveau I pour un bac+5)
  • les secteurs d'activité et les types d'emploi concernés
  • les modalités d'accès.
C'est une garantie à la fois pour l'institution (reconnaissance de fiabilité) mais également pour le bénéficiaire (gage de qualité de la formation).

Semestre :
L’année universitaire s’organise en deux semestres. Il faut les valider en obtenant des résultats satisfaisants dans les différentes U.E. La Licence comporte six semestres et le Master en comporte 4.

Tutorat :
Au sein d'un groupe de six à huit étudiants de 1e année de licence, l’étudiant est encadré par un autre étudiant de master ou de doctorat, recruté pour ses compétences par un enseignant chercheur coordonnateur. Il s'agit d'une aide personnalisée, «à la carte».

Les séances d'une à deux heures ne sont pas des reprises de T.D., mais une aide pour surmonter des difficultés d'ordre méthodologique (approche des exercices, des sujets d'exposé, de dissertations), conceptuel, bibliographique (que signifie tel concept ? Où chercher les documents ? Comment cerner mon sujet de discussion ?...). Le tutorat repose sur le volontariat et le sérieux de l'étudiant de 1ère année de licence, qui désire véritablement mettre tous les atouts de son côté pour réussir son passage en 2nde année et au-delà.

T.O.L. : Le Test d'Orientation en Langue est un examen qui est obligatoire pour accéder à certaines filières telles que Droit/ Langue, Economie/ Langue ...
Le test consiste en un QCM (questionnaire à choix multiples) de 40 questions : 20 de compréhension portant sur un texte et 20 de grammaire et de vocabulaire dans la langue choisie.

Travaux dirigés (T.D.) :
Il s’agit d’une « forme d'enseignement qui permet d'appliquer les connaissances apprises pendant les cours théoriques ou d'introduire des notions nouvelles. Les élèves ou les étudiants travaillent individuellement sur des exercices d'application ou de découverte, en présence du professeur, qui intervient pour aider et pour corriger les exercices. Les travaux dirigés se font dans un groupe d'effectif réduit, pour que le professeur puisse aider plus facilement les élèves ou étudiants et adapter ses interventions à leurs difficultés ».
L’assiduité aux T.D. est obligatoire. En effet lorsque l’étudiant dépasse un certain nombre d’absences en T.D. alors il est considéré comme défaillant.

U / V / W /

U.E. (Unité d'enseignement) :
Ensemble d'éléments pédagogiques, regroupés pour leur cohérence. Un semestre se compose de plusieurs U.E.
Chaque unité d'enseignement a une valeur définie en crédits européens, au niveau d'études concerné. Le nombre de crédits par unité d'enseignement est défini sur la base de la charge totale de travail requise de la part de l'étudiant pour obtenir l'unité. La charge totale de travail tient compte de l'ensemble de l'activité exigée de l'étudiant et, notamment, du volume et de la nature des enseignements dispensés, du travail personnel requis, des stages, mémoires, projets et autres activités.
Chaque U.E. est définitivement acquise et capitalisable dès lors que l'étudiant y a obtenu la moyenne. Elle donne alors lieu à l'attribution des crédits européens correspondants. Lorsque l'U.E. comporte des éléments constitutifs, chaque élément est affecté d'un coefficient.

U.F.R. (Unité de formation et de recherche) : Il s’agit d’une composante d’une Université qui associe des départements de formation et des laboratoires de recherche. Chaque université comprend plusieurs unités de formation et de recherche, souvent se rapportant à un champ disciplinaire plus ou moins large (exemple : unité de formation et de recherche en sciences, unité de formation et de recherche en mathématiques).

Université Paris Nanterre :
Université Paris Ouest Nanterre la Défense

X / Y / Z /

Mis à jour le 07 juin 2016